samedi 23 janvier 2016

La Cave du Paul Bert : festin garanti




Il y a de ces troquets qu'on aimerait voir situé juste en bas de chez soi, pour soi. C'est le cas de la Cave situé rue Paul Bert dont le gérant n'est autre que le propriétaire du Bistrot Paul Bert, de L'Ecailler du Bistrot et du 6 Paul Bert. Et de 4 pour le génial Bertrand Auboyneau. Cette petite pépite, la dernière donc, vient juste d'ouvrir ses portes début 2016. Avec l'anniversaire de Patach arrivant, j'avais une occasion toute trouvée pour tester cette carte alléchante. Oui, je suis en perpétuelle recherche de raison pour multiplier les resto et y amener mes amis "mais tu as eu ton diplôme ? On devrait fêter ça non ? J'ai justement le resto que tu cherches" ou "ton anniv est dans deux semaines, tu ne voudrais pas le fêter dans CET endroit (là je donne l'endroit que je veux)" ou "mais vient donc me raconter tes peines autour d'une bonne planchette" et là j'amadoue tranquilou. Un vrai travail à réaliser pour que personne ne croit que je cherche à tester mes resto, au contraire, je suis une âme toujours à l'écoute. Ahahahah. 
Le soir, à minuit, pour l'anniversaire de mon cher et tendre, j'ai joué la carte du less is more avec un gâteau "à la clémentine" (cf : photo tout en bas). Bon ok, c'était une clémentine. Littéralement. Mais c'était évidemment un stratagème pour mieux l'épater le lendemain à la Cave du Paul Bert et non pas un terrible manque d'organisation. La preuve, j'avais le cadeau et Dieu sait qu'on s'est régalé les papilles... 

Parlons du resto n'est-ce pas ? Petit antre qui rappel les grandeurs de Camdeborde dans sa propre cave. Sur un plan de travail en bois travaillé arrive une ribambelle de petits plats finement préparés : épaule et kale, crotin de chèvre, bonite, planchette de charcuterie... Un festival d'amour qui continue dans le verre avec une cave assez pointue sur les vins naturels. Une adresse que je recommande fortement, que j'ai envie de faire avec mes potes, mes parents, mon mec. Et c'est la clef d'un resto réussi qui mélange la tradition aux saveurs d'aujourd'hui. Dans un mouvement perpétuel, il semble toujours y avoir du monde. Dommage que ce soit loin de la maison, j'y aurais volontiers établi mon quartier général. Généreux et gourmand, la cave du Paul Bert a franchement tout bon.







16 rue Paul Bert
Paris 11e


Et pour retrouver ce genre d'adresses, j'inaugure le libellé : Cave pour grignoter.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Du très très bon alors ? c'est une émission que je suis sur Paris Première et je vous verrais bien, peut être est-ce d'ailleurs le cas ?
Dans votre ton, votre éclectisme, vous donnez envie à chaque fois, un vrai régal pour les yeux mais encore mieux on s'y croit souvent, le plus dur reste le retour sur terre !!
Mettez nous des indications de prix, entre 2 et 3 miam, entre 6 et 8 miam sur une échelle de 10.
merci,